Les Cent Écoles modifier modifier le code Sous cette désignation, on retrouve quantité de doctrines, avec, entre autres : le légisme de Shang Yang ou Han Fei Zi, qui est une doctrine purement politique, très autoritaire, ressemblant fort au totalitarisme.
Mais ces derniers sont loin dexclure lidée que le philosophe sintéresse à des problèmes théoriques.
Ainsi Aristote aura été aussi bien logicien, que philosophe ou naturaliste.
Il fallut l'expansion du monde de l'Islam pour que la philosophie revienne frapper en force aux portes du monde juif.
Platonisme et réalisme modifier modifier le code Il serait plus juste de qualifier les mathématiciens dits «platoniciens» de mathématiciens «réalistes car le réalisme en mathématique reprend l'idée que la nature des objets mathématiques est réelle en ce sens qu'elle est indépendante de l'intellect de l'être.Trois penseurs spéculatifs, nrj rencontre chat les deux Persans al-Farabi et Avicenne, et l'Arabe al-Kindi, combinent l' aristotélisme et le néoplatonisme avec d'autres courants dans l'Islam.Philosophie médiévale modifier modifier le code La philosophie médiévale d'Occident et du Proche-Orient sont issues du même courant.Les Ismaéliens ne sont pas à l'écart de l'influence de la philosophie néoplatonicienne et plusieurs penseurs collaborent pour produire à Basra une encyclopédie : la Ikhwan al-Safa.



Edinburgh University Press, 1999, page.
Du côté de la France, l'herméneutique sera représentée par Paul Ricœur.
Presque tous les mouvements de pensée confucianiste se présentaient comme ayant renoué avec la vraie pensée du Sage.
Platon, La République, II, 376b.Le champ d'étude de la philosophie peut embrasser un ensemble de disciplines telles que les sciences humaines et sociales, les sciences formelles et les sciences naturelles, auxquelles elle est historiquement liée.Le terme de «philosophie africaine» est donc utilisé de différentes manières par différents philosophes.Cela a entraîné une prolifération des écoles du Vednta.Représentation de la sagesse (1635) : «Sapiens Dominabitur Astris».Héraclide du Pont, fragment.Elle a pour but de créer de nouvelles certitudes et de corriger les fausses évidences, les illusions et erreurs du sens commun ou de la philosophie elle-même.Cette exigence de rationalité peut même amener à donner des fondements authentiquement scientifiques à la philosophie.



Le Crvka modifier modifier le code Article détaillé : chârvâka.


[L_RANDNUM-10-999]