Préface de Henry Frichet.
Un jour, Baudelaire, coiffé uniquement de sa noire chevelure, prenait un bain de soleil sur le quai dAnjou, tout en croquant de délicieuses pommes de terre frites qu il prenait une à une dans un cornet de papier, lorsque vinrent à passer en calèche découverte.
Monstre énorme, effrayant, ingénu!Vers une rhétorique de la transgression R imbaud, qui salue en Baudelaire le «premier voyant, roi des poètes, un vrai Dieu déplore son conservatisme : «la forme si vantée en lui est mesquine, les inventions dinconnu réclament des formes echange de voiture pour les vacances nouvelles».Les pièces suivantes sont consacrées aux cycles amoureux.Épigraphe pour un livre condamné.Où, calme et solitaire, elle s'était assise.



De nos jours une pareille note ressemblerait fort à une réclame déguisée : Ce echangisme gers qui nous paraît ici mériter lintérêt, disait-elle, cest lexpression vive, curieuse, même dans sa violence, de quelques défaillances, de quelques douleurs morales, que, sans les partager ni les discuter, on doit tenir.
A mon amour profond et doux comme la mer, Qui vers elle montait comme vers sa falaise.
Sur le réquisitoire.
Charles, baudelaire, sommaire, portrait de Charles, baudelaire par Étienne Carjat, vers 1862.Me ravit en extase, et j'aime à la fureur.Baudelaire parlent deux-même : Hymne à la Beauté, Baudelaire, viens-tu du ciel profond ou sors-tu de labîme, Ô Beauté!Lady Lilith Rossetti 1873, lilith, la Beauté des contraires chez.Ses amis, ses vrais amis, Alfred de Vigny et Sainte-Beuve, lui conseillèrent de se désister, ce qu il fit dailleurs en des termes dont on apprécia la modestie et la convenance.A dans le cou des airs noblement maniérés; Grande et svelte en marchant comme une chasseresse, Son sourire est tranquille et ses yeux assurés.Loriginalité de Baudelaire est ailleurs, dans le contraste entre cette forme stricte et la modernité de son inspiration : cest ainsi qu il samuse à faire rimer «rhétorique» avec «hystérique»!Chaque vers met loxymore à lhonneur, des oxymores pour parler de cette divine Lilith devenue créature démoniaque et terrible succube.Lune delles, une duchesse, fit arrêter la voiture et appela Baudelaire.Les Bijoux, la très chère était nue, et, connaissant mon cœur, Elle n'avait gardé que ses bijoux sonores, Dont le riche attirail lui donnait l'air vainqueur, qu'ont dans leurs jours heureux les esclaves des.A lair dun moribond caressant son tombeau.De Satan ou de Dieu, quimporte?Ton regard, infernal et divin, Verse confusément le bienfait et le crime, Et lon peut pour cela te comparer au vin.Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres?

Cependant ses embarras dargent devenus chroniques, aussi bien que son état maladif, rendirent lamentables les dernières années du poète.


[L_RANDNUM-10-999]